La résistance au changement les adjectifs comptent

15 Flares Filament.io 15 Flares ×

La résistance aux changements les adjectifs comptent Change ManagementIl est facilement admis que les gens résistent aux changements.
D’ailleurs c’est une source d’énormes tracas pour les organisations lorsqu’elles entreprennent des changements importants.
La majorité d’entre elles ont très bien intégré la notion de résistance.
Et personne ne peut leur reprocher (bien au contraire) d’investir dans des programmes de change management.
Malheureusement, il arrive que ces efforts soient couronnés par l’échec (certaines statistiques vont jusqu’à un taux de 50% d’échec).
C’est à ces moments qu’on entend le plus souvent l’argument : « ils résistent aux changements ».

J’ai une autre version pour vous. Les adjectifs comptent !

Et si :

  • Les gens résistent aux changements inefficaces, infructueux, farfelus…
  • Les gens résistent aux changements effrayants.

On se dédouane en invoquant la Résistance !
On la blâme, on engage des cabinets spécialisés dans le contournement des résistances, on enquête, on remet au gout du jour les études et sondages de bien être au travail…
Parfois cela dérape et on fait la une des médias.

Quelle est l’origine de la résistance au changement ?

Le cerveau reptilien ! D’après S. Godin (traduction libre) :

« Le cerveau reptilien a faim, peur, est en colère et excité.
Il veut manger et être en sécurité.
Le cerveau reptilien se battra (à mort) s’il le faut, mais préférera s’enfuir. Il aime la vendetta (revanche, vengeance, représailles) et n’a aucun mal à se mettre en colère.
Le cerveau reptilien se soucie de ce que tout le monde pense, parce que le statu est essentiel à la survie (au sein de la tribu).
Le cerveau reptilien est la raison de votre peur, la raison qui vous empêche de faire tout “l’art” dont vous êtes capable, c’est lui qui vous empêche d’accomplir.
Le cerveau reptilien est la source de la résistance. »

Pourquoi faut-il vaincre la résistance au changement ?

Parce que, souvent, c’est vital de changer et plus particulièrement de ne pas rater les évolutions, adaptations et innovations. (Qui se souvient de kodak ?).
Parce que la seule constante est le changement.

L’objectif de tout programme de changement est de susciter l’engagement sur une nouvelle voie mais “vaincre”, ne se traduit pas par “forcer ou contraindre”, il y a d’autres options.
En effet, la résistance au changement annonce au moins deux bonnes nouvelles :
Il y a une FORCE (qui pour le moment freine le mouvement) et s’ils ont peur c’est qu’ils sont en vie !

 

via La résistance aux changements les adjectifs comptent | Change Management.

Photo credit http://www.flickr.com/photos/40279385@N08/4278434497/

One thought on “La résistance au changement les adjectifs comptent

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *