Eviter les conflits au travail ou oser le désaccord constructif ?

0 Flares Filament.io 0 Flares ×

Eviter les conflits au travail ou oser le désaccord constructifDans cette conférence, Margaret Heffernan explore des modes de pensées humains comme l’évitement des conflits et la cécité sélective.

Elle explique :

  • que le désaccord peut être le moteur de l’innovation et du progrès.
  • que les meilleurs partenaires de réflexion ne doivent pas être des chambres d’écho.

Pour illustrer son idée, elle aborde l’histoire d’Alice Stewart (épidémiologiste qui a démontré que les rayons X sur les femmes enceintes favorisent le développement des cancers chez leurs enfants) et de son assistant George Kneale (statisticien).
Ce dernier, avait déclaré : « Mon travail consiste à prouver que le Dr Stewart a tort ».
George pensait qu’en étant incapable de prouver qu’Alice avait tort, il lui permettait d’avoir la confiance nécessaire pour savoir qu’elle avait raison.

Qu’exigent les conflits constructifs ?

« Résister à l’élan neurobiologique qui nous pousse à préférer les personnes qui nous ressemblent. »
Éviter de semer la discorde et les attaques personnelles.
Se doter d’un état d’esprit différent où il s’agit de « défier / remettre en question / mettre en doute » les IDEES de ses collègues (n+1 / n-1) pour résoudre les problèmes ENSEMBLE.

Comment réussir le conflit :

Les grands gagnants de la collaboration d’Alice et George sont les familles et les enfants.
Cela implique qu’il faut laisser de côté son égo parce qu’il ne s’agit pas d’une vision du type : « Je gagne si j’ai raison » (ou l’inverse) mais de servir une cause, des valeurs ou des objectifs communs.

De plus, Margaret Heffernan rappelle une enquête sur les cadres européens et américains où 85% d’entre eux reconnaissent qu’ils ont « peur » de soulever certains problèmes par crainte du conflit que cela pourrait déclencher.
Par conséquence, cela signifie que plusieurs entreprises investissent énormément d’énergie dans le recrutement des meilleures personnes mais ne parviennent pas à en tirer le meilleur parti.

Résumons :

  • Des informations disponibles à tout le monde.
  • Une entreprise composée d’éléments brillants.
  • Personne ne veut endosser « la responsabilité » de soulever la question, d’objecter, de mettre en doute…
  • Ou pire encore, on prend de mauvaises décisions parce que nous ne voulons pas ou nous ne pouvons pas gérer les conflits qu’elles provoqueraient.

On obtient un ou des désastres équivalents à celui de la baie des Cochons où, en partie, l’évitement du débat et « l’autocensure » ont assuré la cohésion du groupe au détriment de la qualité de la décision.

Avez-vous des « George » et des « Alice » ?

Photo credit http://www.flickr.com/photos/44345361@N06/5329633030/

2 thoughts on “Eviter les conflits au travail ou oser le désaccord constructif ?

  1. Pingback: Un client mécontent, que faire ? Saisissez votre chance !

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *